Quelles sont les solutions hydrauliques capables de réduire votre consommation d’énergie sans vous ruiner ?

La consommation d’énergie en Industrie est un sujet complexe et pourtant préoccupant !

Rien qu’en 2015, la France a consommé près de 74,9 millions de tonnes de pétrole brut. L’industrie française représente à elle seule environ 20% du pétrole total consommé en France.

Des solutions existent pour réduire notre empreinte environnementale dans nos industries.

Mais on ne va pas se le cacher, les TPE et PME n’ont pas les mêmes ressources financières que les grands groupes pour investir dans de nouveaux outils de production plus performants et moins énergivores.

Je sais que le niveau d’investissement doit certainement vous effrayer.

Pas de panique.

Intégrer des objets connectés ou des objets moins gourmands dans vos outils de production ne signifie pas que vous allez remplacer l’ensemble de vos installations du jour au lendemain ou modifier la conception globale des produits que vous vendez.

Absolument pas.

On ne parle pas de révolution industrielle ou technologique. Des solutions économiques et accessibles existent. Chaque société peut contribuer à son échelle. Cela sera bénéfique pour la planète et pour votre compte bancaire.

Alors voyons de plus près comment l’industrie hydraulique peut réduire sa consommation d’énergie.

Nous allons partager avec vous notre opinion et notre vision sur l’efficacité énergétique. Nous nous intéresserons surtout au domaine de l’hydraulique. Nous vous donnerons quelques pistes qui vous prouvent que les constructeurs et hydrauliciens peuvent contribuer à leur hauteur à ce changement.

À QUELLE ÉCHELLE UNE SOCIÉTÉ EN HYDRAULIQUE PEUT-ELLE CONTRIBUER ?

Prenons un exemple concret : vous êtes hydraulicien et votre cœur de métier est la fabrication de centrales et de systèmes hydrauliques.

Votre préoccupation première (tout comme la majorité des industriels du secteur) est la gestion maximale des coûts. D’autres hydrauliciens vont opter pour une stratégie différente et se focaliser sur la fabrication de produits spécifiques et non standards. C’est le cas d’ID System mais nous y reviendrons plus tard.

 

RÉFLÉCHIR À DES SOLUTIONS INDUSTRIELLES POUR RÉDUIRE NOTRE EMPREINTE CARBONE

Mais avez-vous songé à utiliser de manière optimale vos systèmes hydrauliques ? Avez-vous songé à intégrer des logiciels qui sont capables de déceler les points d’amélioration ? Avez-vous pensé à opter pour des solutions alternatives moins énergivores ?

Bien évidemment, il faut que toutes ces décisions prennent en compte la demande du client et leur cahier des charges. Vous pouvez tout à fait proposer plusieurs solutions. Si un client est hésitant, démontrez-leur concrètement que le retour sur investissement (ROI) sera rapidement atteignable.

Car c’est le cas.

Pourquoi ne pas proposer des produits ou composants destinés à améliorer l’efficacité énergétique tout en ayant des performances identiques voire accrues ?

Voici quelques exemples :

  • Produits plus légers
  • Diminution de la taille des composants
  • Diminution des pertes de charges
  • Meilleure lubrification

Chaque industriel est en mesure de limiter les émissions de gaz à effet de serres. Que vous soyez fabricant de machines de production, d’engins, de systèmes, ou que sais-je, vous pouvez changer les choses.

Et peut-être sans le savoir, vous y contribuez déjà. Regardez tout simplement les économies d’énergies que vous et vos clients avez réalisées durant ces dernières années. Juste en changeant le poids des matériaux par exemple.

C’est flagrant ! Mais vous pouvez consommer moins ou plutôt consommer mieux !

Alors pourquoi ne pas réaliser un diagnostic de vos installations afin de déceler les sources d’économies potentielles. Une fois qu’elles sont déterminées, des solutions d’optimisations peuvent être proposées.

 

ET L’HUMAIN DANS TOUT ÇA ?

Pour améliorer vos performances énergétiques, il ne suffit pas d’investir dans du nouveau matériel ou dans des composants connectés et intelligents.

Non.

C’est aussi investir dans l’humain. C’est-à-dire qu’il faut impliquer davantage chaque collaborateur, chaque client et chaque partenaire aux problématiques énergétiques.

 

Comment ?

  • En prônant la culture à la performance et l’utilisation plus efficace de l’énergie,
  • En formant les techniciens à la maintenance prédictive et non passive. Une machine qui tombe en panne c’est une perte d’argent, de temps et de consommation énergétique. Il est préférable d’intervenir en amont avant que le mal ne soit fait.
  • En sensibilisant le bureau d’études à l’évolution permanente des technologies pour qu’ils intègrent des solutions plus performantes, moins énergivores et moins polluantes dans leurs conceptions futures.
  • En expliquant aux clients les bonnes pratiques pour ajuster le couple énergie/efficacité.
  • Et bien plus encore…

 

DES SOLUTIONS HYDRAULIQUES MOINS ÉNERGIVORES ET PLUS ÉCONOMIQUES POUR UN R.O.I RAPIDE

L’hydraulique n’est pas pour autant le mauvais élève. Associé ou combiné avec d’autres sources d’énergies comme l’électricité ou le pneumatique, les consommations d’énergie inutiles peuvent être réduites.

Même sans association c’est possible.

Dans ce cas, ces questions ont peut-être traversés votre esprit :

Est-il vraiment nécessaire d’utiliser un débit constant pendant les temps de pause ? Existe-il des solutions pour réduire les pertes de charge ? Est-il judicieux d’améliorer les systèmes de transmission pour accroître les performances énergétiques ?

Bref, les possibilités sont nombreuses et des industriels ont déjà franchi le pas.

Voici comment !

 

DIMINUER LES FROTTEMENTS MÉCANIQUES

Si vous diminuez les frottements mécaniques, vous allez réduire les hausses de températures, moins solliciter les refroidisseurs et donc consommer moins d’énergie.

Frottements mécaniques

INTÉGRER DES COMPOSANTS CONNECTÉS

Si vous équipez une installation avec des composants connectés dits intelligents que vous pouvez contrôler, programmer et mesurer, alors le rendement et la durée de vie des équipements seront grandement améliorés.

Valve Ultronics CMA EATON

OPTER POUR UNE MEILLEURE ÉTANCHÉITÉ

L’étanchéité est aussi un sujet incontournable. Ne lésinez pas sur vos composants d’étanchéité et antivibratoire. Ils permettent notamment de préserver les ressources dans de nombreuses installations industrielles.

 

RESTITUER L’ÉNERGIE INUTILISÉE

Pour certaines installations, notamment dans le domaine agricole, il est intéressant de récupérer l’énergie non sollicitée afin de la redistribuée dans les différents systèmes hydrauliques, le tout, sans consommer davantage d’énergie.

 

S’ÉQUIPER DE VALVES DERNIÈRES GÉNÉRATIONS

L’utilisation de valves performantes et intelligentes a pour effet de réduire la consommation de carburant.

Prenons l’exemple d’un engin de levage. Lorsqu’il doit soulever une charge inférieure à la capacité de charge maximale, il est inutile de monopoliser trop de ressources pour le retour à vide. Une valve intelligente minimisera le gaspillage d’énergie à ce moment là.

Il en est de même avec une centrale hydraulique. L’unité d’alimentation hydraulique fournit toujours un rendement maximal constant même quand cela n’est pas nécessaire. De plus, le fonctionnement en continue sollicite davantage les capacités de refroidissement. L’énergie est donc gaspillée et pas restituée intelligemment. Un système de pompes basé sur des commandes à vitesse variable améliorerait l’efficacité énergétique. La pompe fournirait la puissance nécessaire en fonction du besoin.

Et saviez-vous que 45% des coûts totaux de la durée de vie d’une pompe sont liés à l’énergie ? Impressionnant !

D’autres solutions alternatives existent pour limiter les coûts et l’énergie. Par exemple, Eaton propose un démarreur à vitesse variable pour prendre le contrôle de la vitesse de la pompe.

 

REPENSER LE CÂBLAGE

Les installations traditionnelles sont équipées de câblages pour que les composants puissent communiquer avec un automate programmable et communiquer entre eux. Au lieu de se servir de plusieurs câbles, l’utilisation d’un seul câble élaboré permet de gérer efficacement la consommation énergétique.

 

LA MÉCATRONIQUE : UN BON ALLIÉ ÉNERGÉTIQUE POUR L’HYDRAULIQUE ?

Pour qu’on puisse tous parler de la même chose, faisons un bref rappel de la définition de la mécatronique. C’est une combinaison savamment réfléchie entre la mécanique, l’électronique, l’informatique et les réseaux de communication. Lorsque cette combinaison est associée à l’hydraulique, cela permet d’accroître significativement l’efficacité énergétique des équipements.

La mécatronique a permis de réduire la taille des composants et d’ajuster leur puissance.

Quand on sait que les innovations actuelles portent sur l’optimisation énergétique, on comprend tout de suite l’intérêt d’utiliser des solutions mécatroniques.

C’est d’autant plus vrai pour les industriels qui utilisent leurs machines plusieurs heures par jour. Les surcoûts d’équipements plus efficaces s’amortissent très vite.

L’exemple des variateurs embarqués. Les fabricants de solutions d’entraînement peuvent avoir désormais accès à la régulation au plus proche de leurs machines. Les pertes électriques et mécaniques sont drastiquement diminuées.

 

NE PLUS UTILISER DE MOTEUR THERMIQUE ?

Cette question peut faire débat ou créer une polémique. Pourtant le gouvernement souhaite mettre en place de nouvelles réglementations environnementales. L’idée est d’interdire la commercialisation des voitures à moteur thermique (essence ou diesel) d’ici 2040.

Nous pouvons émettre l’hypothèse que cette décision impactera aussi les autres industries. Alors est-ce bientôt la fin des moteurs thermiques ?

Plus d’infos sur le site Mediapart

 

QU’EN EST-IL CHEZ ID SYSTEM ?

Vous deviez certainement vous poser cette question.

Et en toute transparence, vous avez déjà entendu plus d’une fois cette expression : Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés.

Et bien figurez-vous que ce n’est pas toujours le cas. Bien évidemment, nous n’intégrons pas la globalité des composants nouvelles générations car cela ne correspond pas à 100 % au cahier des charges de notre client ou parce que l’un de nos fournisseurs n’a pas encore conçu ce type de composant.

Par contre, nous prenons au sérieux cette démarche car nous sommes persuadés que c’est l’avenir de l’industrie.

Conversion en huile bio

Voici un exemple concret que nous appliquons dans notre industrie. Nous utilisons une huile biodégradable certifiée dans la conception de nos centrales et systèmes.

Qu’est-ce que cela apporte : une durée de vie allongée de vos composants, une diminution drastique des pannes et un maintien des huiles plus exigent.

Mais le plus important, une réduction significative des émissions de CO². D’ailleurs, je vous invite à tester votre potentiel d’économie de CO² avec le calculateur de PANOLIN.

Rien qu’en ce souciant de l’huile hydraulique ou de lubrification, nos clients réalisent des économies d’énergies, de maintenance et donc indéniablement d’argent.

Et il est tout à fait possible d’éviter les vidanges ou bien d’augmenter la fréquence des vidanges en appliquant une filtration de qualité. C’est également un geste écologique et nous limitons à notre échelle le réchauffement climatique.

 

CONCLUSION

Les industries issues du domaine de l’hydraulique sont de plus en plus soucieuses de leurs émissions de gaz à effets de serres.

Chaque société s’engage selon ses moyens dans une logique d’optimisation énergétique. Nous notons une progression des demandes de solutions hydrauliques très peu énergivores parmi nos clients et nos relations professionnelles.

Cela tend à se démocratiser. La conscience collective est bien présente.

Les surcoûts sont vite amortis pour des machines qui fonctionnent en continu. Sur le long terme, vous perdez plus d’argent à ne pas investir. C’est contre intuitif n’est-ce pas ? Et pourtant…

Il ne reste plus qu’aux industriels de proposer à leurs clients des centrales, systèmes ou équipements conçus pour consommer moins d’énergie.

D’ailleurs, nous avons élaboré un sondage à destination des industriels du domaine de l’hydraulique pour connaître l’état de l’optimisation énergétique dans leur entreprise.

D’ici quelques semaines et une fois que nous aurons collecté suffisamment de réponses, nous publierons un rapport détaillé. Nous l’offrirons à tous ceux qui auront rempli le formulaire.

Etude sur l'optimisation énergétique en hydraulique

 

Je vous invite à participer en cliquant sur l’image ci-dessous ou sur ce lien : https://goo.gl/forms/Pou89AeLiM2Eor313

Si vous hésitez encore à franchir le pas ou que vous voulez encore plus d’informations, n’hésitez pas à contacter notre équipe de spécialistes. Ils vous conseilleront intelligemment dans cette démarche !

Quelles solutions utilisez-vous ? N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.

À bientôt,

Mickaël Langlais ID system

ÉCRIT PAR MICKAËL LANGLAIS

Directeur industriel, je m’occupe des projets industriels complexes (centrales et systèmes hydrauliques, bancs d’essai). Après plus de 20 ans d’expérience dans ce milieu, je dispose d’une vision globale pour apporter des solutions efficaces à nos clients.

Ne loupez pas les prochains articles !

Nous vous envoyons 1 email par mois sur nos différents projets (exclusif) et nos derniers articles.

VOUS AIMEREZ LIRE LES ARTICLES SUIVANTS

Shares
Share This